Pendule bronze doré, Signé Dubois Et Fils - Empire

Pendule de forme portique en bronze doré, les parties laterales en olgive ajourée ornées de fleurons, elle presente un cadran emaille a chiffres romains pour les heures et arabes pour les minutes signé Dubois Fils rue Saint - Honore n° 22 avec au dessous un decor ajoure d'une victoire aitlee, de volutes et de palmettes. Le montants en pilastre cannele sont surmontes de mascarons ailes.
Elle repose sur une base rectangulaire ciselée de feuilles d'eau, terminée par des patins en boule aplatie.

Epoque Empire 
Signé sur le cadran Dubois et Fils - 22, Rue Saint-Honoré
Mesures : H.42 cm X L. 26,5 cm X P. 19 cm
Clé et balancier d'origine.

 
Une pendule de modèle identique est conservée au musée national du châteaux de Fontainebleau et bénéficie de l'étude approfondie de Monsieur Jean-Pierre Samoyault.
Livrée au châteaux par Lepaute le 24 Septembre 1807, elle est mentionnée dans le mémoire du 22 Mars 1808 " trois des cinq pendules sont en bronze égalment doré au mat...le prix de chacune d'elles a été convenu à six cents francs..."
 
Un état de la dépense en 1807 précise : " Lepaute. 3 pendules, moyen modèle d'architecture ornées de pilastres cannelées, montées sur leurs plinthes, le tout doré or mat, mouvement à sonnerie à raison de 600fr l'une ".
 
Elle est décrite en 1810 dans la deuxième chambre à choucher de l'appartement du rez-de-chaussée de la cour d'honneur...: " une pendule cocle carré, bronze doré, modèle architecture, pilastres cannelés, arcade plein cintre sur le devant et à ogives sur les côtes, sous le cadran le socle est taillé en bassin ovale...de 0,45 de haut sur 0,25 ".
Ces pendules qualifiées " d'architecture" dans les mémoires et les soumissions connaissent un véritable succès de la fin du XVIIIèm siècle au début du XIX.

 
Bibliographie :

 
Les pendules et Bronzes d'Ameublement entrés sous le premier Empire .
Catalogue des Collections du musée national du châteaux de Fontainebleau Paris 1989 RMN Ed. Page 69, n°32 AN 505.
 
Dubois Denis-Francois - Paris Me 1767/ Fiin XVIIIèm sieclè
Encyclopédie de La Pendule Francaise, pages 175 / 522
 

Expert : Monsieur Jean-Pierre Samoyault 
Inspecteur général des musées. - Conservateur en chef du Musée national du Château de Fontainebleau (en 1988). - Conservateur général du Patrimoine. - Administrateur général du Mobilier national et des Manufactures des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie (en 2002)

 
Sergio Schina
La Corte degli Ulivi Gallery
Florence - Italie


cliquez sur les vignettes pour agrandir les images



Part:      


Demande d'information sur ce produit

Appelez le numéro +39.0.55.828359 ou remplissez le formulaire ci-dessous.




CAPTCHA Image
[ Changer l'image ]
Entrez le code que vous voyez dans l'image

Autres produits intéressants

De la salle fêtes du château de Tevray...
DÉTAILS
« Les jours sont peut-être égaux pour une horloge, mais pas pour les hommes » M. Marcel Proust
DÉTAILS
Pendule, représentant Charles de Datz-Castelmore, comte d'Artagnan, assis sur une grande ancre...
DÉTAILS
Charles le Roy Horloger de la Maison royale de Louis XVIII…
DÉTAILS
Elégante pendule à portique, dérivant du Château de Fontainebleau…
DÉTAILS
Une aigle surmontant le cadran, tandis que les anges tiennent des guirlandes...
DÉTAILS
D'un ancien atelier du boulevard de la Madeleine à Paris ..
DÉTAILS